Premiers résultats

L’indice NDS semble être prédictif  

 

La première étude rétrospective menée sur 40 dossiers patients anonymisés au sein des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg montre deux éléments principaux : d’une part, le logiciel automatique est aussi précis pour calculer les volumes qu’une méthode interactive tout en étant beaucoup plus rapide.

D’autre part, les volumes calculés sont corrélés à la classe de sévérité de l’atteinte par le Virus dans les 7 jours qui suivent l’image. Il faut donc maintenant valider ces premiers résultats préliminaires sur un plus grand nombre de cas pour démontrer ces hypothèses.